A Design District et à Wynwood (Miami), l’art est dans la rue

Le système de bus de Miami reste une énigme que nous avons examinée avec beaucoup d’intérêt avant de venir à Miami et expérimentée avec beaucoup de perplexité depuis que nous y sommes.

Les horaires sont tout à fait hypothétiques et les bus passent quand ils peuvent selon l’encombrement des rues. Par exemple, le bus 119 qui passe à 9 h 07 n’est qu’un mythe (ou bien sa version moderne, le « à ce qu’il paraît ! »), une sorte de licorne dont on a entendu parler sans savoir si ça existe vraiment. Et si par hasard, le bus 119 de 9 h 07 passe à 9 h 07, c’est que c’est un bus de la ligne S ou C; de toute façon, on ne le verra pas car on aura attrapé le bus 120 de 8 h 48 qui sera passé à 9 h 04.

C’est ainsi que lundi dernier, on a pris n’importe quel bus, à une heure indéterminée pour aller visiter les quartiers de Design District et Wynwood.

On s’est entassés, empilés, retrouvés coincés, fait écraser les pieds, mais nous sommes arrivés à bon port à l’arrêt « Omni Center »….

… pour ensuite prendre le trolley qui nous conduira, pour la modique somme de 0$, jusqu’à Design District. A condition, bien sûr que le trolley veuille bien nous prendre.

Alors, celui là, justement, il arrive, laisse monter les 2/3 du groupe et repart, nous laissant, Quentin, moi et une petite dizaine de lycéen griller au soleil et attendre une éternité le suivant: l’enfer de Dante. Le suivant ne nous laisse pas monter au prétexte que d’après les estimations du chauffeur nous ne pourrions tous y tenir tout en conversant suffisamment d’oxygène dans l’espace du trolley pour arriver en forme jusqu’à Design District: le supplice de Tantale.

Nous prenons d’assaut celui d’après, car nous nous étions jurés, les lycéens, Quentin et moi, que nous arriverions. En effet après une rapide concertation, on avait jugé qu’il était préférable de grimper dans le prochain trolley et arriver à destination en 15 mn plutôt que de faire la route à pied et arriver 2 h plus tard, à la tombée de la nuit. Donc, nous avons mis au point un plan assez malin qui consistait à occuper tout l’espace de l’arrêt de trolley, à faire barrage avec nos sacs victoria secret et telle un général qui mobilise ses troupes, j’avais dit aux lycéennes: « faut se battre pour monter à bord, faites comme si c’était les soldes ». Galvanisées par mon beau discours imagé elles se sont révélées de vraies guerrières, et on l’a eu, le trolley !!!

Il nous a déposés au Design District.

Kathleen, Mike, Quentin et moi l’avons visité, pendant que les élèves allaient faire un peu de shopping à Midtown (je ne pensais pas qu’ils prendrait au sérieux mon image des soldes).

C’est un quartier en rénovation, pas très étendu (2 blocs sur 2 ou 3) mais qui nous offre une belle balade dans un univers de lignes droites, de perspectives, de formes épurées; une sorte d’utopie urbaine, belle comme le dépliant publicitaire d’un promoteur immobilier.

IMG_5166
on est accueilli par une sorte de Vierge à l’enfant de Botero.

Tout est pensé, les transparences, les perspectives, les lignes, pour faire plaisir à l’oeil/

 

Nombreuses boutiques de prestige dans ce Design District; il n’y a pas de hasard: le luxe, c’est bien cet agrément visuel,  ce plaisir d’esthète, cet environnement voluptueux qui nous donnent l’impression d’être des privilégiés..

 

IMG_5191
le quartier est encore en construction…

 

 

IMG_5197
dernier petit plaisir esthétique avant de passer sous l’autoroute pour rejoindre Wynwood

 

En prenant la Miami avenue, on arrive assez vite dans le quartier de Lynwood, qui lui se distingue par ses nombreuses fresques murales; c’est le quartier du street art.

Et il est plaisant de se balader dans ce musée à ciel ouvert qui a plein d’histoires à nous raconter.

 

ils ont le sens de la formule et du raccourci

IMG_5207
et le sens du paradoxe
IMG_5217
ou bien celui de l’insolite
IMG_5226
et celui de la fantaisie
IMG_5240
ou encore celui du mystère

Bref, aussi bien que la philosophie (coucou Clara), le street art nous propose de regarder le monde et nous interroge, soulève des questions. C’est ce dialogue avec les fresques murales, cette interaction qui rend la balade dans ce quartier aussi excitante, et qui nous fait savourer doublement notre victoire sur le trolley.

IMG_5214
on dirait un Roy Lichtenstein

 

IMG_5243

IMG_5245

 

Nous sommes passés par Wynwood Walls, un lieu d’exposition pour artistes de Street Art, ouvert et gratuit et avons pris le chemin du retour.

 

IMG_5229
à Wynwood walls

 

Et nous avons attendu un bus pendant 45 mn avant de pouvoir rentrer à l’auberge (inutile de vous dire que la technique désormais éprouvée, validée et garantie « infaillible » du « faites comme si c’était les soldes » a une fois de plus bien fonctionné).

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s